enfant polynésien fa'a'amu fleur frangipanier polynésie française

On vous souhaite tout le bonheur du monde

 

« Mon regard a immédiatement plongé dans ses grands yeux noirs. J’étais avide de ce regard-là. Je l’attendais.

J’étais même un peu fébrile à l’idée qu’il m’échappe. J’avais lu quelque part qu’il se passe « quelque chose » à ce moment-là. Un échange, une reconnaissance mutuelle qui fige pour la vie le lien affectif singulier, unissant deux êtres au commencement. »

Un désir lancinant, celui d’élever un enfant. Au fond du gouffre, l’espoir renaît par le biais d’une coutume polynésienne ancestrale ou tradition fa’a’amu, aux préceptes bien éloignés de nos mœurs occidentales.

Un parcours qui révèle un pan de la culture ma’ohi traditionnelle, une ouverture vers une autre parentalité.

Une coutume séculaire qui s’ajuste au fil du métissage avec les Européens.

MES LIVRES

ME SUIVRE

© 2018 par Prisca Guillemette Artur