• Prisca

Le témoignage de Tetuaura 2


Tetuaura devenue adulte

Tetuaura a déjà partagé avec nous l'adoption de sa fille Auriane. Elle nous raconte aujourd'hui l'histoire de sa propre adoption. Mauruuru roa ia 'oe pour ce nouveau partage, Tetuaura...



"Il y a 38 ans, je naissais sur l'île de Moorea. Mes parents avaient déjà quatre enfants, ma mère deux enfants d'un premier lit et mon papa deux enfants de son côté. Je suis donc la troisième pour mes parents.

J'ai d'abord été élevée entre mes parents et mes grand-parents maternels.


Deux ou trois années plus tard, ma grand-mère maternelle rencontre un couple qui souhaite acheter un terrain sur Moorea. Comme chaque jour, j'accompagnais ma grand-mère car j'avais l'habitude de la suivre partout.

C'est en cette belle journée que j'ai fait la connaissance de Marc et Jeannette, un couple de popa'a. Jeannette était d'origine suisse par son papa et Marc d'origine franco-italienne.


Marc et Jeannette Menalque Golaz

Marc et Jeannette étaient âgés d'une cinquantaine d'années et avait déjà un fils d'une vingtaine d'années.

Après avoir visité et discuté du terrain avec ma grand-mère, il était question de faire affaire quand soudain ma grand-mère leur a proposé de m'adopter ! C'est toujours difficile pour moi de repenser à ce moment...


...il était question de faire affaire quand soudain ma grand-mère leur a proposé de m'adopter ! C'est toujours difficile pour moi de repenser à ce moment...


Quelques mois plus tard, l'achat du terrain sur Moorea et ma garde sont finalement conclus !

Ma grand-mère leur a demandé de mettre le terrain à mon nom.


Tetuaura enfant vers trois ans

Les liens avec ma famille biologique n'ont jamais été rompus, bien au contraire. Marc et Jeannette ont toujours fait en sorte que nous passions nos vacances à Moorea et nous leur avons rendu visite aussi souvent que possible. A chaque visite, je me découvrais un nouveau frère ! Mes parents biologiques ont eu onze enfants chacun. Deux filles et neuf garçons du côté de mon père !


A chaque visite, je me découvrais un nouveau frère ! Mes parents biologiques ont eu onze enfants chacun. Deux filles et neuf garçons du côté de mon père !

Mon papa Marc était marin et maman Jeannette était à la retraite. Ils ont eu un fils biologique qui était déjà bien âgé quand je suis arrivée dans la famille. Cela a été difficile pour lui de m'accepter, d’ailleurs. Ce qui a été à l'origine de tensions dans la famille.


Mes parents adoptifs étaient âgés, tandis que j'avais trois ans quand ils m'ont adoptée. Pourtant, ils m'ont donné toute l'éducation et l'amour dont j'avais besoin. La demande d'adoption plénière fût effective quand j'ai eu sept ans. Depuis, je ne porte plus mon nom de naissance.

A l'école, c'était très dur de changer de patronyme. En plus, les autres élèves me disaient souvent que mes grand-parents étaient venus me chercher alors qu'il s'agissait de mes parents ! Cela m'énervait !


Je n'ai pas tardé à les appeler "papa" et "maman" sans qu'ils aient besoin de me le demander. C'est la sécurité qu'ils m'ont fait ressentir dès le début qui a rendu cela possible.

J'ai été gâtée et j'ai beaucoup voyagé avec mes parents, mais j'ai reçu une éducation stricte et sévère ! J'ai connu le balai niau et le martinet car j'étais une enfant turbulente !

Ils m'ont appris à être forte, autonome et indépendante.


Ils m'ont appris à être forte, autonome et indépendante.


Mon père nous a quitté alors que je n'avais que onze ans et maman à l'âge de 22 ans. Une terrible déchirure...


Aujourd'hui, je vais très bien. Ils me manquent toujours mais je réussis ma vie grâce à leur éducation. Je suis une maman comblée de cinq filles et un garçon. J'ai moi-même confié l'une de mes filles Auriane en fa'a'amu.


J'ai moi-même confié l'une de mes filles Auriane en fa'a'amu.


J'essaie de redonner l'amour que j'ai reçu de mes parents adoptifs, de transmettre le goût de l'aventure, les valeurs d'autonomie et d'indépendance et surtout le sentiment de sécurité à mes six enfants. J'ai toujours voulu une famille nombreuse car j'ai souvent regretté pendant mon enfance de grandir toute seule. J'aurais tant aimé avoir des frères et des soeurs avec moi. Je ne voulais pas que mon aînée suive le même chemin. A mes parents Jeannette et Marc Menalque Merci pour tout.... "

Tetuaura M

  • Interview Tetuanui
  • -
  • Tetuanui
00:00 / 00:00

ME SUIVRE

© 2018 par Prisca Guillemette Artur