• Prisca

Le témoignage de Séverine


Vaea entourée de ses parents fa'a'amu

Vaea, ma vie, mon bonheur, le plus beau cadeau du monde. Mon rayon de soleil, ma raison de vivre... Tout a commencé en 2001, j'ai 29 ans et en raison d'une maladie des poumons toute grossesse est pour moi dangereuse, au risque d'y laisser ma vie et celle d'un futur bébé alors je n'insiste pas.

Puis deux ans plus tard, la vie professionnelle va nous guider vers la Polynésie pour un contrat de 4 ans . Pour mon mari enseignant et moi, à 30 ans, nous nous retrouvons sur cette île à 18000 km de notre famille, nos amis...

Moi toujours malade des poumons, je me confie à la collègue de mon mari avec qui je deviens amie. Elle me parle de l'enfant fa'a'amu, de cette culture et conseille à mon mari de demander à ses élèves si une jeune fille veut bien lui confier un bébé. Chose faite !


Quinze jours après nous voici avec un contact, dans les Tuamotu et rapidement un aller retour dans la journée. Nous faisons connaissance de ce couple si sympathique qui nous met de suite à l'aise et avec qui une confiance absolue se crée. Ce sont des évènements marquants, je me souviens encore comment ils étaient habillés, leur sourire incroyable, du déroulement de la journée, les autres enfants, etc...

Ils nous expliquent que étant déjà parents de quatre enfants, ils souhaitent confier le prochain. J'entends encore les paroles de la maman biologique "avec vous elle sera bien, elle aura une belle vie, elle pourra faire des études".


J'entends encore les paroles de la maman biologique "avec vous elle sera bien, elle aura une belle vie, elle pourra faire des études".


Aussitôt un lien fort s'est établi. A partir de là, on reste en contact, on prend soin de la maman et on l'assiste durant les trois derniers mois de grossesse.

Vaea est donc née en 2006, en accord avec les parents biologiques nous lui avons donné le prénom que l'on voulait. Ils ont été extraordinaires, quel cadeau, nous leur devons tout !!!


Plus tard en 2013, nous avons pu de nouveau être mutés pour un second séjour de 4 ans. Nous nous sommes dis que c'était important que Vaea découvre sa culture, sa langue et son petit paradis. Nous voici donc liés à Tahiti à jamais.


Nous voici donc liés à Tahiti à jamais.


Nous vivons maintenant à la Réunion mais je suis toujours en mal de la Polynésie. Dès que j'entends un air de ukulele mon coeur se serre.

Enfin, Vaea a maintenant 12 ans, est une jeune fille bien épanouie, avec une douceur incroyable, la joie au quotidien que l'on retrouve chez tous les Polynésiens.


Nous avons eu une chance énorme, quelque part Vaea nous attendait, j'en suis certaine !





Un grand merci à Séverine pour ce partage !

660 vues
  • Interview Tetuanui
  • -
  • Tetuanui
00:00 / 00:00

ME SUIVRE

  • Facebook Classic

adoption polynésienne

© 2018 par Prisca Guillemette Artur