• Prisca

L'histoire d'Eve

Mis à jour : 20 févr. 2019


Eve dans les bras de sa maman futunienne et de sa maman métropolitaine

Eve a accepté de partager avec nous le récit de son adoption par le biais de la tradition fa'a'amu. Les témoignages des enfants adoptés sont rares alors que ce sont eux l'enjeu de toutes ces histoires ! On ne leur a pas demandé leur avis dans tout çà !

C'est avec beaucoup de bonheur et d'émotion que je vous retranscris ses lignes :





"Pour ma part, mon adoption est une de mes plus belles histoires de ma vie ! (certes pas encore finie) mais avec l’amour de mes quatre parents (que ce soit adoptifs ou biologiques), je les aime pareil !

Alors pour partager mon expérience, voici mon histoire :

Mes parents adoptifs n’arrivaient pas à avoir des enfants. Grâce à son travail, ma mère a réussi à avoir par ses patients un contact d’une amie à elle qui habitait à Tahiti.

Elles se sont téléphonées, elles ont parlé et est arrivé le sujet de vouloir adopter un enfant. La femme très ouverte lui a dit qu’elle connaissait justement une femme qui était enceinte et qui pourrait accepter de donner cet enfant.

Après quelques coups de fil avec la maman tahitienne et son amie, la maman adoptive et la maman biologique se sont tout de suite appréciées et ont parlé de l’enfant comme si il était déjà donné !

La date de l’accouchement est bientôt arrivée ! Ma mère a préparé ses affaires et partie seule à Tahiti (mon père n’a pu venir). Elle est arrivée et a tout de suite été accueillie à bras ouvert par ma famille biologique ! Ainsi que son amie qui l’avait guidée jusqu’à ma maman enceinte.


Je suis née à l’hôpital de Papeete (Mamao, ndlr ) et ma mère a eu la chance de pouvoir couper le cordon ! Toutes les deux étaient heureuses de me voir, j’ai été accueillie avec un amour si pur et inconditionnel de mes deux mamans que même maintenant, je me dis : Qu’est-ce que j' aime mes mamans !


Eve et ses deux mamans

Toutes les deux étaient heureuses de me voir, j’ai été accueillie avec un amour si pur et inconditionnel de mes deux mamans que même maintenant, je me dis : Qu’est-ce que j' aime mes mamans !




Du coup, je suis la sixième de la famille, ma maman est restée quelques jours à Tahiti puis nous sommes repartis en France tous les trois (oui mon père est venu juste après ma naissance).


A partir de là, ma mère et mon père lors de leurs multiples séjours à Tahiti ont parlé avec mes parents biologiques et ils se sont mis d’accord de garder mon nom de famille tahitien et de rajouter celui de mes nouveaux parents. Mais surtout mes parents adoptifs voulaient ABSOLUMENT garder le lien du « d’où l’on vient, nos origines, notre histoire, notre patrimoines, notre sang, notre lien avec la famille, TOUT ! »


Mais surtout mes parents adoptifs voulaient ABSOLUMENT garder le lien du « d’où l’on vient, nos origines, notre histoire, notre patrimoines, notre sang, notre lien avec la famille, TOUT ! »

En arrivant en France, ils ont écrit mon histoire, ma mère est passée à l’époque dans un magazine (1994) car c’était une première à l’époque d’adopter un enfant aussi loin et aussi naturellement, elle l’a partagée à ses patientes, ses amies, sa famille !

Ça a été une grande histoire d’amour entre nous deux ! Mon père aussi bien sûr qui d’ailleurs avait déjà deux enfants avant, qui sont bien plus âgés.

Et puis deux ans après, ils ont adopté mon petit frère, de la même famille ! Du coup nous sommes repartis à Tahiti dans notre famille et puis un nouveau venu, mon petit frère !

Et de la même manière, nos parents s’adorent !

On partage tout, c’est facile, tant d’amour, de confiance, de joie, de vie !


Bien sûr c’était dur pour mes parents (biologiques, ndlr) de nous voir partir à nouveau, mais voilà la vie à Tahiti quand c’est une grande famille, c’est dur la vie là-bas, et de ce fait ils pensaient à notre bonheur d’abord...

Puis voilà, ma mère a pris des billets d'avion pour que ma mère vienne plusieurs fois en métropole, mon père est venu aussi en hiver, en paréo et tongues, mais voilà que de souvenirs à couper le souffle !


Toute notre vie, nous avons été bercés par de l’amour, notre histoire, d’où l’on vient, pourquoi nous ? Pourquoi nous ont il laissés ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?....

Et bien on a toujours eu toutes les réponses par rapport à notre adoption.


...notre histoire, d’où l’on vient, pourquoi nous ? Pourquoi nous ont il laissés ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?....

Et bien on a toujours eu toutes les réponses par rapport à notre adoption.

Aujourd’hui, je suis heureuse d’être devenue la femme que je suis, d’être si épanouie et d'avoir quatre parents !

Deux parents qui m’ont élevée avec des valeurs et de l’amour et deux parents qui m’on mise au monde et qui habitent sur une île paradisiaque ! Je pourrais parler de mon adoption toute ma vie !

Aucun tabou, aucun regret, aucune haine, rien ! Que de l’amour pour mes PARENTS de sang ou pas, je les aime à en mourir !

Certains me diront : "Mais jamais tu n’as voulu repartir avec tes parents biologiques ?"

Et bien si, petite je le disais souvent que je repartirai à Tahiti, j’ai dû les faire souffrir (mes parents adoptifs, ndlr) un peu quand je disais ça, mais en grandissant, j’ai vite compris qu’en fait la vie est quand même bien en Métropole et que j’irai quand même les voir en vacances. J'ai quand même une belle vie en France et que c’est pas pareil, après ça dépend pour certaines personnes.

Mais voilà, entre nous tout se passe merveilleusement bien, même entre frère et sœur !

Quand on est repartis là bas, c’était comme si on ne s’était jamais quittés ! C’était comme si on avait vécu avec eux et tout partagé ! Ça aussi c’est quelque chose de beau ...

Alors voilà, je sais pas quoi dire d’autre a part que sans eux, je sais pas où je serais en ce moment et ce que serait ma vie... Mais comme j'ai dit une fois à ma mère, petite : « Quand je mourrai et bien je voudrai refaire ma vie comme celle là et rien changer ! »

Au moins tout est dit...



« Quand je mourrai et bien je voudrai refaire ma vie comme celle là et rien changer ! »

Eve TETOHU-SCHNEBELEN née à Papeete, 6 eme de la famille,

Parents tahitien :

Mère Futunienne, Père Marquisien

Parents français :

Mère Parisienne, Père Parisien

De belle origines j’avoue !





Un grand mauruuru à toi Eve pour ton si beau témoignage et ce bel hommage à tes parents fanau et fa'a'amu.

Ton récit ne peut que rassurer et encourager les parents qui espèrent vivre cette aventure humaine, car c'en est bien une !

Ton histoire et ton épanouissement manifeste aujourd'hui me semblent être le fruit d'une magnifique relation de respect et de confiance mutuelle entre tes quatre parents. Le lien n'a pas été rompu et même entretenu année après année, sans compétition ou peur de l'autre. C'est un très bel exemple que tu nous fais partager... Merci encore à toi et bonne continuation dans ta vie de jeune femme épanouie. Que ton histoire et ton parcours soient tes richesses dans ce monde où à chaque pôle, tu es chez toi !

  • Interview Tetuanui
  • -
  • Tetuanui
00:00 / 00:00

ME SUIVRE

© 2018 par Prisca Guillemette Artur